Augmentation des salaires grâce à l’efficacité du dialogue social

Pratique externe
CRSTESA representatives discuss teachers' low wages at the ETUCE CEE Round Table in 2017
CRSTESA representatives discuss teachers' low wages at the ETUCE CEE Round Table in 2017

Durée

En cours

Partenariat

Raison pour laquelle il a été développé

Le personnel enseignant est mal rémunéré en Arménie. Le faible niveau des salaires dissuade les hommes de s’engager dans la profession enseignante, laquelle reste associée à un travail de femmes, souvent mal payé et sous-évalué. Si l’on souhaite renforcer le statut de la profession, il est indispensable d’offrir des salaires plus élevés.

Activités

Les activités comprennent le dialogue social, l’envoi de lettres au ministère de l’Education et au ministère des Finances et la participation aux projets de décision gouvernement.

Résultats

A la suite de longues négociations, le gouvernement a promis d’augmenter de 10 % le salaire du personnel enseignant à partir de septembre 2019. De même, après de longues discussions et revendications du syndicat, le ministère de l’Education et des Sciences élabore actuellement un projet de décision gouvernementale visant à créer un système de salaire minimal (conformément à la Convention 131 de l’OIT), impliquant que les rémunérations varieront en fonction des qualifications des travailleurs et des travailleuses. La préparation d’un ensemble de propositions pour les partenaires sociaux est prévue dans le cadre du Programme pour le travail décent, dont ils sont signataires.

Financement

CRSTESA/Arménie

Arménie
Partagez cette page