Collecte de données concernant les femmes enseignantes

Pratique externe

Durée

En cours

Partenariat

Implication et engagement de plusieurs parties prenantes. La Base de données pour les statistiques de l’enseignement supérieur (DBH) se charge de collecter les données. Les établissements d’enseignement supérieur (EES) doivent présenter chaque année un rapport à la DBH et aux autorités ministérielles, tandis que la parité entre les hommes et les femmes fait partie des thématiques inscrites à l’ordre du jour des réunions annuelles entre les autorités ministérielles et les EES. Le Comité pour la parité entre les hommes et les femmes et la diversité au sein de la recherche (KIF) apporte son soutien et ses recommandations. La NAR plaide en faveur de la parité entre les hommes et les femmes et l’équité salariale sur son site, dans la presse, à l’occasion de conférences et dans le cadre de la formation de représentant·e·s de syndicats locaux, etc. Un dialogue est engagé entre plusieurs intervenants clés, allant au-delà d’un simple partenariat.

Raison pour laquelle il a été développé

Sous-représentation des femmes au sein du corps professoral des universités.

Activités

Collecte régulière de données concernant le nombre de femmes professeures et lobbying pour assurer une meilleure représentation des femmes dans le secteur de l’enseignement supérieur.

Résultats

Le suivi de la situation, et donc une meilleure sensibilisation et attention de la part des différents intervenants, a permis d’améliorer progressivement la représentation des femmes au sein du corps professoral. En 2004 a été créé le Comité KIF (Comité pour la parité entre les hommes et les femmes et la diversité au sein de la recherche). Le mandat de ce comité consiste à apporter un soutien et à formuler des recommandations concernant les mesures qui contribuent à intégrer et promouvoir les initiatives en faveur de l’égalité entre les hommes et les femmes et de la diversité dans les établissements scolaires et universitaires, ainsi que dans le secteur de la recherche.

Financement

Aucun financement spécifique du projet, mais intégration au financement de base des EES. Des ressources sont mises à disposition par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Des missions sont confiées aux services des pouvoirs publics en charge des statistiques et du financement des travaux du Comité KIF, etc.

Liens

Téléchargements

Norvège
Partagez cette page