Ensemble d’activités visant à réduire les écarts salariaux entre les hommes et les femmes et à améliorer le salaire du personnel enseignant

Pratique externe
NASUWT protests about national pay in London
NASUWT protests about national pay in London

Durée

En cours

Partenariat

Gouvernement

Raison pour laquelle il a été développé

Depuis 2010, les Secrétaires d’Etat à l’Education affirment que les écarts salariaux entre les hommes et les femmes se résorbent ou n’existent plus. Selon les données du Recensement du personnel de l’éducation (SWC) du Département de l’Education (DfE) concernant le salaire du personnel enseignant en 2016/2017, publié en juillet 2017 : • Le salaire moyen d’une femme enseignante est de 35.600 £. Le salaire moyen d’un homme enseignant est de 36.500 £. La différence en faveur des hommes correspond à 900 £. • Le salaire moyen d’une femme dirigeant un établissement scolaire est de 53.200 £, celui d’un homme 57.600 £. La différence en faveur des hommes correspond à 4.400 £. Aussi le syndicat considère-t-il que les écarts salariaux sont bel et bien une réalité en défaveur des femmes. Les résultats des recherches de la NASUWT montrent que, de 2010 à 2016, les hommes ont davantage tendance à occuper les hautes fonctions. Pour l’ensemble du personnel enseignant, les salaires des hommes sont supérieurs à ceux des femmes. La moyenne des salaires annuels du personnel enseignant a diminué entre 2010 et 2016. Au cours de cette période, les salaires des femmes ont enregistré une légère baisse par rapport à ceux des hommes. Les modèles statistiques ont montré une forte tendance pour les femmes à gagner moins que les hommes, après la prise en compte d’autres facteurs. Le fait d’être une femme est l’une des principales raisons de cette différence de salaire.

Activités

• Campagnes de la NASUWT pour une réglementation de l’ensemble des salaires dans les écoles subventionnées par l’Etat. Campagnes de la NASUWT pour l’application à toutes les écoles du système de rapport sur les écarts salariaux entre les hommes et les femmes (Gender Pay Gap Reporting Regulations). La NASUWT a mené une campagne pour lever le plafond salarial du personnel enseignant suppléant sous contrat temporaire en Ecosse, appliqué de 2011 à 2017. Cette mesure profite énormément aux femmes souhaitant une certaine flexibilité dans leur travail. • Depuis 2011, un différend oppose le syndicat aux instances gouvernementales et administratives du Royaume-Uni, concernant les salaires, les retraites, les conditions de travail et les emplois, qui a donné lieu à un programme d’action continu, sans recours à la grève. • Le syndicat a commandité une recherche indépendante sur les salaires et les retraites – une collecte d’éléments factuels . Il s’agit d’une enquête annuelle sur les salaires menées auprès des membres à travers le Royaume-Uni visant à identifier les disparités. • Le syndicat mène une campagne en faveur d’une application plus large des politiques régissant le travail flexible afin d’améliorer l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle, ex. travail partagé, hautes fonctions de direction à temps partiel, conseils aux membres concernant le travail partagé et à temps partiel. • Le syndicat a développé des modèles de politiques salariales et des listes de vérification à utiliser dans le cadre des négociations.

Résultats

Le syndicat s’efforce de modifier les échelles salariales en revendiquant une rémunération plus équitable entre les hommes et les femmes au sein de la profession enseignante et soutient ses membres dans leurs négociations salariales.

Financement

Fonds internes du syndicat

Liens

Partagez cette page