Ensemble de mesures pour promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes au sein du système éducatif écossais

Pratique externe
Get It Right For Girls report
Get It Right For Girls report

Durée

En cours

Partenariat

Gouvernement Employeurs Société civile

Raison pour laquelle il a été développé

Le syndicat représente les secteurs de l’éducation accueillant les enfants de 3 à 18 ans. Dans ces secteurs, le salaire est identique pour tous les effectifs et il n’existe aucun système de rémunération basé sur la performance. Toutefois, le statut des emplois et la perception de leur valeur diffèrent. Sur le plan politique, le syndicat a manifesté sa volonté de renforcer le statut de l’éducation de la petite enfance, dont le personnel est presque exclusivement féminin. Cette initiative se révèle d’autant plus importante que ce secteur a été décimé au cours de ces dix dernières années, enregistrant une chute de 40 % du personnel qualifié dans les maternelles.

Activités

Le syndicat a entrepris plusieurs activités pour promouvoir le programme de l’égalité entre les hommes et les femmes dans le secteur de l’éducation : • Militer en faveur d’une approche à long terme au travers de l’introduction dans les écoles d’un programme d’études au contenu respectueux de l’égalité et revendiquer des stratégies de lutte plus efficaces contre les stéréotypes sexistes. • Faire pression pour que la thématique de l’égalité entre les hommes et les femmes occupe une place plus importante dans les programmes de formation initiale du personnel enseignant (FIE). Il n’existe actuellement aucune approche systématique des questions d’égalité, et leur inclusion dans les programmes de FIE dépend des approches et préférences individuelles. Le syndicat a discuté avec les établissements scolaires de la nécessité de renforcer la cohérence et l’homogénéité des contenus se référant à l’égalité dans les programmes de FIE, notamment celle entre les hommes et les femmes. Il s’est aussi efforcé d’orienter le développement des normes professionnelles pour l’enseignement, ainsi que les mécanismes d’accréditation du Conseil général de l’enseignement pour la FIE, afin d’accorder davantage la priorité aux questions d’égalité. • Le syndicat dispose d’un réseau de représentant·e·s pour l’égalité, en charge de conseiller les membres et de travailler en collaboration avec les employeurs dans le domaine de l’égalité des chances, notamment pour les programmes d’études. • Le syndicat a commandé des recherches indépendantes sur l’enseignement maternel et sur les besoins de soutien complémentaire – deux domaines où les femmes enseignantes sont majoritaires et où le nombre d’effectifs a connu une baisse significative en raison de l’austérité. • Le syndicat a mis en avant la question de l’égalité entre les hommes et les femmes dans de nombreuses enquêtes parlementaires et consultations gouvernementales, ainsi que dans ses communiqués de presse. • La récente campagne du syndicat pour les salaires comprenait un article dans son journal comparant les salaires relativement bas du personnel enseignant (77 % de femmes) en Ecosse aux autres professions requérant un niveau identique de qualification, mais dominées par les hommes et mieux rémunérées. • Programme de formation professionnelle dédié aux fonctions de direction et adressé aux membres du syndicat, remettant en question les points de vue stéréotypés et présentant des modèles de direction alternatifs. Cette formation recherchait spécifiquement la participation des femmes membres. • Le syndicat a également organisé des formations aux fonctions de direction individualisées pour les femmes souhaitant progresser dans leur carrière.

Résultats

Ces différentes activités ont permis de mieux centrer le travail du syndicat sur les questions d’égalité entre les hommes et les femmes et d’encourager et soutenir les femmes membres et les femmes enseignantes dans le secteur de l’éducation.

Financement

Fonds internes du syndicat Fonds Scottish Union Learning (financé par le gouvernement écossais)

Liens

Écosse
Partagez cette page